Test

Final Fantasy Crystal Chronicles : The Crystal Bearers

Final Fantasy Crystal Chronicles : The Crystal Bearers

Ces dernières années auront été marquées par un évènement majeur dans l'industrie du jeu vidéo ; le rapprochement des deux grandes firmes nippones que sont Nintendo et Square Enix. Passée une longue période de ce que beaucoup nommèrent  d'adultère avec Sony, la boite à RPG revint sur les plateformes du plombier moustachu. Cela se manifesta sous forme de nombreux spin-off, de projets originaux, et plus récemment d'un débarquement en masse de la série Dragon Quest sur la Nintendo DS.

Parmi ces actes de réconciliation se trouve celui qui nous intéresse, à savoir Final Fantasy Crystal Chronicles : The Crystal Bearers, annoncé brièvement au même E3 qui vit apparaitre la Wii. Trois années de développement plus tard le voici enfin entre nos mains, ce petit canard qui tend tellement à se couper de la série principale, représentation d'un pari à la fois audacieux et risqué. Et force est d'avouer, que nous ne sommes pas au bout de nos surprises...



Est-ce qu'elle Layle bonne ?

Ce troisième rejeton de la saga Crystal Chronicles se démarque de ses prédécesseurs de par une approche plus solitaire de l'aventure. Moins axée sur le multijoueur, cette dernière aura donné une occasion aux développeurs d'apporter un peu plus de soin à la narration, de même qu'à la personnalité des personnages qui, ne nous le cachons pas, étaient de vraies truffes insipides dans les épisodes précédents. Les mauvaises langues diront sans nul doute que cela aurait été possible avant, mais que voulez-vous, les voies des scénaristes sont impénétrables.
Ainsi, après une introduction sans fioritures - comprenez par là aucune - le joueur se retrouve prêt à lancer la partie, pad en main, le coeur battant à tout rompre. Une fois l'épreuve de l'infarctus glorieusement franchie, en vie de préférence, les portes d'un nouveau monde vous sont ouvertes, celles d'une contrée régie par le Principe du Cristal, lui même maintenu par les cristaux des quatre grandes tribus : les Selkies, les Yukes, les Clavats et les Lilties. Or voyez-vous, il se trouve que la destruction du Cristal des Yukes magiciens par les technophiles Lilties lors d'une grande guerre ait mis à mal les fragiles fondations de ce monde, entrainant la disparition présumée dudit peuple déchu.

Bien des siècles plus tard, la nation Liltie est à son apogée, c'est dans ce contexte que nous rencontrons l'arrogant Layle, Clavat de son état, lors de l'escorte du fleuron de l'empire : l'Alexis. Comme les boulots correctement rémunérés ne sont pas aussi simples qu'on le désirerait, il va s'en dire que les ennuis ne tardent pas à poindre le nez pour faire entrer en scène notre héros et révéler bien rapidement la créature derrière l'attaque du vaisseau qui, à la grande surprise de tous, se révèle être un Yuke. Suite à un affrontement qui ne voit aucun vainqueur, l'opposant prend la fuite, non sans avoir infligé le classique mais très prisé coup de la panne, obligeant Layle à faire s'écraser l'appareil aux portes de la capitale Liltie. Il serait logique de penser qu'après ces évènements, il croulerait sous la gratitude des gens sauvés par ses bons soins. Hélas en tant que porteur de cristal, il est vu comme un paria, une anomalie que la science de la nation dominante ne peut expliquer, par conséquent un indésirable qui n'aurait jamais dû voir le jour.

Les bases du récit posées, Layle décide qu'il serait bon de régler ses comptes avec celui qu'il surnomme maintenant cafetière d'or, initiative on ne peut plus réjouissante puisque c'est elle qui nous donne enfin une raison relativement valable de parcourir le monde.


Engagez-vous qu'ils disaient, vous verrez du pays...

Et ils n'avaient pas menti ! Des déserts cuisants aux champs de blé délicatement balayés par les vents, de la chaleur d'une mer tropicale à la rigueur du climat montagnard, les décors s'enchainent et ne se ressemblent pas. Riches et détaillés, ces derniers offrent une belle palette de couleurs et de diversité, ravissant  la rétine et prouvant une fois encore qu'une console ne bénéficiant pas de la haute définition est capable de donner envie de prendre le temps d'admirer le paysage. Présentés comme totalement ouverts, les environnements sont pour la plupart assez vastes, à l'image de la profondeur de champ, tant et si bien qu'arrivé à un certain moment, on souffle de soulagement en ayant accès à la voie ferrée ou aux chocobos, ces drôles de poulets jaunes et anormalement gros. En l'absence de fréquents contacts textuels avec les pnj, les actions avec ces derniers étant principalement des agressions physiques, une petite barre en bas de l'écran affiche un texte défilant expliquant la biographie des lieux que vous foulez. Un point légèrement irritant dans un RPG. Certes un abus de parole peut devenir lassant, mais c'est tout aussi vrai pour un manque de dialogue.



En règle générale les grands espaces se voient souvent affiliés au mot vide, ce qui cette fois n'est pas le cas, en dehors des périodes où rodent les monstres, souvent localisés dans une zone pour les régions les plus étroites. Car oui, les vicieuses créatures (et je n'entends pas par là celles qui pullulent en boite de nuit), ne sont pas toujours présentes et prêtes à déguster une bonne terrine de blondinet pervers. Bien que sûrement pressées de s'adonner au doux plaisir de la rouste, elles n'apparaissent qu'avec un phénomène que les connaisseurs de l'opus Game Cube reconnaitront ; les courants de miasme.  Lorsqu'ils sont ouverts, toute vie animale et humaine disparait afin de laisser place à ce qui vous donnera de quoi remplir vos bourses fraichement vidées, et accessoirement de vous amuser en testant les réactions très variées et comiques observables chez le bestiaire. Une fois la menace éliminée, il ne reste plus qu'à boucler ledit courant afin d'obtenir une goutte de myrrh, ce qui aura pour conséquence directe de fournir un point de vie supplémentaire. Aucune crainte à avoir pour l'effet de surprise, une alarme prend sur elle pour vous avertir de la présence de ces phénomènes, tout comme elle peut en annoncer la fin. En cas de non nettoyage dans un temps non indiqué, ils disparaissent et font perdre jusqu'à une prochaine fois l'occasion de s'approprier de quoi gonfler la capacité de notre héros à endurer les sévices infligés.


"The mentalist"

Comme il le fut spécifié précédemment, Layle est ce que l'on appelle un porteur de cristal. Ces rares personnes exclues de la société possèdent, à l'aide d'une fusion du cristal avec leur corps, certaines compétences exceptionnelles. Dans le cas de notre jeune homme, il s'agit de la télékinésie. Grâce à elle il est capable de soulever, déplacer et lancer les objets, personnages, ou monstres qu'il parvient à attraper.

Il suffit pour cela de pointer à l'écran ce que l'on souhaite capturer puis de presser la gâchette B, ce qui aura pour ainsi dire comme effet de valider votre action et de vous permettre de faire ce que bon vous semble de votre prise, libre de secouer ensuite la Wiimote pour envoyer valser votre otage. Éternellement voué à ne pas dérouter, le bouton A reste réservé aux actions contextuelles, tandis que la caméra se voit gérée par la croix directionnelle, devenue d'ailleurs bien plus souple que dans la majorité des soft l'employant. En maintenant la gâchette Z de la poire analogique, la caméra se place en vue à la première personne, une option somme toute destinée aux contemplatifs. Le menu est accessible via le bouton 2 ; dans celui-ci on y retrouve l'état, ce qui pourrait s'apparenter aux points de compétence (attaque, défense, portée...), les accessoires qui feront de Layle une femme comblée (boucles d'oreilles, anneaux ou amulettes), les matériaux qui composent lesdits accessoires, l'objectif à poursuivre, et pour terminer les infos qui regroupent les lettres apportées par les mogs ou les numéros de magazines trouvés ici et là.

Inutile d'être un génie pour le comprendre, la progression par montée de niveaux n'est pas à l'ordre du jour, ni même l'évolution des capacités télékinésiques, qui resteront identiques au fil de l'aventure, ne laissant pas même l'espoir d'obtenir le pouvoir de soulever plusieurs objets en simultané. Les combats se bordent à capturer des ennemis pour ensuite les envoyer contre un mur ou au sol, voire à leur envoyer tout objet qui vous tombe sous la main afin de parvenir à réduire totalement la barre de vie de l'adversaire. Une limitation bien regrettable qui donne une impression de lassitude bien avant d'être arrivé à la moitié du jeu. Cependant, malgré le côté rébarbatif de l'action en elle même, les équipes de développement ont su trouver une parade pour dissimuler partiellement ce gameplay poussif en offrant des interactions particulières avec la faune.



Si par exemple il vous prenait l'envie de soulever une barrique d'alcool puis de la balancer sur un gobelin samouraï, il aurait tôt fait de se saouler avec. Dans un autre cas, envoyer une créature faire un plongeon dans la mer et forcer une méduse électrique à lâcher son excès de volts tandis qu'elle est positionnée au-dessus de l'étendue d'eau, aura pour effet d'électrocuter la pauvre bête. Le jeu regorge de petites choses du même acabit à effectuer, et pour chaque découverte une médaille sert de récompense et sera immédiatement affichée dans le menu correspondant. Ceux atteints par une collectionnite aigüe s'évertueront à toutes les posséder, malgré le fait qu'il faille se démener pour toutes les posséder, aucune indication n'étant faite quant à la façon de les obtenir. L'intérêt demeurera minime pour les autres.


Une trame basée sur un principe ne signifie pas forcément qu'elle le respecte...

Non content d'être servi par une réalisation flatteuse, Final Fantasy Crystal Chronicles : The Crystal Bearers, est parsemé de nombreuse cinématiques afin de marquer les moments importants, voire trop de cinématiques en réalité. Il arrive que certaines s'enchainent à un point que l'on se sent plus spectateur que joueur. Ce sentiment ne s'en trouve que renforcé lors des minis-jeux qui ponctuent à outrance l'épopée, transformant peu à peu un Action-RPG en Arcade-RPG, de surcroit souvent mal expliqués. L'exemple le plus marquant de ce soucis explicatif restant celui d'un mini-jeu sur le bord de mer dans lequel deux Selkies en bikini se donnent des coups de rein dans le but de rendre l'autre plus humide qu'une éponge plongée dans les rues de la Nouvelle-Orléans après Katrina. L'approximation de la détection à la Wiimote n'aidant en rien.

L'autre reproche est à faire sur la durée de vie, qui se révèle être très faible, mais dans la moyenne de ce que proposaient les épisodes précédents. Comptez dix ou douze d'heures pour terminer l'histoire principale d'une traite, rajoutez 3-4 heures pour obtenir toutes les médailles et améliorer au mieux l'équipement de Layle. Le multijoueur présent n'augmente en rien cette durée, celui-ci tenant lieu et place de meuble figuratif, au même titre que dans Super Mario Galaxy. Un ami se tenant à vos côtés peut apporter son aide à certaines parties de l'aventure en tant que joueur, mais se verra exlu en dehors de ces rares phases.

Ceci étant, la bande-son bien qu'improbable, réserve de bonnes surprise, les bruitages sont cohérents et ne donnent pas envie de taper sur tout ce qui bouge, quant aux compositions elles offrent des moments tantôt épiques, tantôt mélancoliques. Plus surprenant, une partie de ladite bande-son s'engage même sur la voie du rock et de la coutry.

Gameplay
6 / 10
Malgré le fait que la prise en main soit simple et intuitive, le manque d'évolution dans les compétences de Layle et l'abondance de minis-jeux dans des moments clés sont un grand préjudice. Toutefois, l'interactivité permise grâce à ce pouvoir avec les créatures et les pnj, engendrant un grand nombre de situations bien cocasses, pallie légèrement ce manque de diversification des techniques.
Graphismes
8 / 10
Le gros point fort du jeu. La réalisation très soignée assure le joueur de ne jamais s'exclamer d'indignation en observant les paysages. C'est fluide, c'est fin, un champ de vision s'étalant à l'horizon... En définitif un des jeux Wii les plus agréable à avoir sous les yeux.
Bande-Son
7 / 10
Loin de la démesure dont la série principale profite, les musiques de The Crystal Bearers n'en sont pas moins très bonne. Chacune s'adapte parfaitement à la situation où à l'endroit, sans choquer. La variété promet de ne pas [s]ne[/s] lasser trop rapidement le joueur au cours de la partie.
Durée de vie
5 / 10
Point faible de ce Final Fantasy, qui se termine en 10-12 heures selon la façon dont vous le traversez. La diversité et la taille des environnements ne suffisent malheureusement pas à garder le joueur bien longtemps, de même que le nombre quasi inexistant de quête annexes. Récolter les médailles en essayant toutes les interactions possibles augmente artificiellement la durée de vie, mais c'est seulement valable pour les joueurs les plus acharnés.
Note finale
6 / 10
Oui ce Final Fantasy Crystal Chronicles : The Crystal Bearers était ambitieux, hélas il ne parvient pas à convaincre assez pour se hisser au panthéon des RPG. La faute à un certain laxisme sur la durée de vie, les cinématiques outrancières, les mini-jeux foisonnant mais mal exploités et mal placés ainsi que sur la possibilité de faire évoluer les capacités de Layle au delà d'un simple exercice de soulever/jeter. Ces petits détails viennent ternir une expérience pourtant agréable de part une réalisation léchée et à la hauteur des attentes. Au final un bilan bien mitigé, ce qui s'avère bien dommage pour un titre qui aura tout de même nécessité un peu plus de 3 ans de développement...
Test de Final Fantasy Crystal Chronicles : The Crystal Bearers
Par samedi 6 mars 2010 à 21h01
  • Un peu déçu sur par cet opus qui s'annonçait pourtant prometteur.
    J'espère qu'ils sauront se rattraper.
    il y a 4 années
    • Game Convention 2008 - Présent lors de la G|C 2008 - Débloqué le 21 août 2008
    • Participation (niv 5) - 2000 Commentaires postés - Débloqué le 01 octobre 2010
    • Je suis le premier ! (niv 4)  - Premier à poster sur 300 commentaires - Débloqué le 09 octobre 2009
    • Gamescom 2011 - Présent lors de la gamescom 2011 - Débloqué le 27 août 2011
    • E3 2011 - Présent lors de l'E3 2011 - Débloqué le 04 juin 2011
  • Il m'a fallu 21h pour le finir, en ce qui me concerne, 21h bien remplies.
    Ensuite faut aimer se balader, tester, glander, bref trouver à s'occuper avec tout ce que le jeu propose en dehors de sa trame centrale.
    Si on suit seulement le scénario je veux bien croire que 10/12h suffisent.

    J'ai vraiment adoré sinon, le style du jeu m'a parfaitement convenu (il n'y a que le passage avec la "bataille" des filles sur la plage qui m'a gonflé)
    Et je ne comprends pas pourquoi de nombreux tests s'attardent sur les cinématiques... elles ne sont pas plus nombreuses ou soulantes que dans nombre de jeux sur les consoles concurrentes (et c'est quelqu'un qui n'aime pas les cinématiques en général qui le dit ^^)
    il y a 4 années
  • Ce qui me gène vraiment, c'est le manque d'évolution dans les pouvoirs du héros... Bon, je le prendrai quand même, un jour, à prix réduit. Avec l'avalanche de titres ces mois-ci, ce n'est clairement pas une priorité. Pour un FF, c'est triste...
    il y a 4 années
    • Participation (niv 5) - 2000 Commentaires postés - Débloqué le 18 mai 2009
    • Revenant - Back from the dead - Débloqué le 07 décembre 2010
    • Pokemon DS - Pokemon Master - Débloqué le 21 novembre 2007
  • Moi j'ai adoré ce FF. J'en suis à plus de 42h de jeu et je n'ai toujours pas fini les médailles. J'y retourne volontiers, chose rare sur des jeux aujourd'hui.
    Sinon il est à 20€ sur thehut.com^^
    il y a 4 années
    • Windows - Utilisateur de Micro$oft Window$ - Débloqué le 06 février 2009
    • Firefox - Utilisateur de Firefox - Débloqué le 06 février 2009
    • Revenant - Back from the dead - Débloqué le 15 février 2011
    • Noteur de jeux (niv 2) - 50 Jeux notés - Débloqué le 23 septembre 2010
    • Participation (niv 3) - 500 Commentaires postés - Débloqué le 02 octobre 2010
  • @Paqks et Ekibyo: Je ne vois vraiment pas pourquoi vous considérez la non évolutivité des pouvoirs comme un défaut, ce jeu n'est même pas un RPG.
    il y a 4 années
    • Tatsunoko vs Capcom - Tatsunoko vs Capcom - Débloqué le 05 avril 2010
    • Muramasa - Monohime - Débloqué le 05 avril 2010
    • Silent Hill Shattered Memories - Silent Hill Shattered Memories - Débloqué le 05 avril 2010
    • Android - Résistance contre apple - Débloqué le 01 août 2010
    • E3 2013 - Présent lors de l'E3 2013 - Débloqué le 10 juin 2013
  • @ Oldkid: Voila, ce n'est pas un RPG. C'est ça, le défaut :geek:
    Pour ma part, je ne le prendrai pas, même à prix réduit. J'en avais l'intention, mais les différents tests m'ont bien refroidi.
    il y a 4 années
    • Marvel vs Capcom 3 - Viewtiful Joe - Débloqué le 31 mars 2011
    • Marvel vs Capcom 3 - Arthur - Débloqué le 31 mars 2011
    • Marvel vs Capcom 3 - Zero - Débloqué le 24 avril 2011
    • Marvel vs Capcom 3 - Dormammu - Débloqué le 24 avril 2011
    • Marvel vs Capcom 3 - Morrigan - Débloqué le 24 avril 2011
  • @ Oldkid : Bah je sais pas moi, peut-être simplement car en ayant un Final Fantasy Crystal Chronicles on s'attendait à jouer à un action RPG. Et à la base s'en était bien un. Mais il est vrai que Square a bien fait passer son message marketing pour dire que ce n'en était pas un après avoir fait une connerie aussi débile qu'un héros qui n'évolue pas du début à la fin.

    *Mais nos jeux ne marchent pas sur Wii...*
    il y a 4 années
    • Participation (niv 5) - 2000 Commentaires postés - Débloqué le 18 mai 2009
    • Revenant - Back from the dead - Débloqué le 07 décembre 2010
    • Pokemon DS - Pokemon Master - Débloqué le 21 novembre 2007
  • ab
    C'est vrai qu'après avoir certifié en 2006 que Square avait tiré les leçons qui s'imposaient après le premier sur Gamecube, ils ont retourné leur veste et pondu un autre OVNI. Moi je ne m'en plains pas et j'aime beaucoup même mais après les première déclarations, je comprends que certains aient été déçus.
    il y a 4 années
    • Nintendo Wii - Utilisateur de Nintendo Wii - Débloqué le 23 mai 2010
    • Safari - Utilisateur de Safari - Débloqué le 10 février 2010
    • Night Watch - We fight in the shade ! - Débloqué le 10 février 2010
    • Tatsunoko vs Capcom - Tatsunoko vs Capcom - Débloqué le 06 avril 2010
    • FF XIII - Lightning - Débloqué le 06 avril 2010
  • @ Petor 20€ sur thehut.com?? Je prends

    Hum... Question con les jeux anglais fonctionnent sur les wii françaises?
    Parce que là y'a gavé de jeux à moins de £15 donc je vais me faire plaisir ^^
    il y a 4 années
    • Night Watch - We fight in the shade ! - Débloqué le 04 octobre 2007
    • Revenant - Back from the dead - Débloqué le 26 novembre 2010
    • Défenseur open-source - Utilisateur de Linux - Débloqué le 11 août 2011
    • Android - Résistance contre apple - Débloqué le 11 août 2011
  • ouai ça marche et ça tourne même en français =)
    il y a 4 années
    • God of war - Kratos - Débloqué le 13 avril 2010
    • Uncharted 2 - Nathan Drake - Débloqué le 13 avril 2010
    • Batman Arkham Asylum - Batman - Débloqué le 13 avril 2010
    • Batman Arkham Asylum - Jocker - Débloqué le 13 avril 2010
    • Borderlands - Borderlands - Débloqué le 13 avril 2010
  • Merci

    Excellent ^^ reste à savoir si le site et fiable
    il y a 4 années
    • Night Watch - We fight in the shade ! - Débloqué le 04 octobre 2007
    • Revenant - Back from the dead - Débloqué le 26 novembre 2010
    • Défenseur open-source - Utilisateur de Linux - Débloqué le 11 août 2011
    • Android - Résistance contre apple - Débloqué le 11 août 2011
  • oui il l'est mais j'ai personnellement une préférence pour zavvi.co.uk concernant l'import UK
    il y a 4 années
    • God of war - Kratos - Débloqué le 13 avril 2010
    • Uncharted 2 - Nathan Drake - Débloqué le 13 avril 2010
    • Batman Arkham Asylum - Batman - Débloqué le 13 avril 2010
    • Batman Arkham Asylum - Jocker - Débloqué le 13 avril 2010
    • Borderlands - Borderlands - Débloqué le 13 avril 2010
  • Ce jeu m'a d'autant plus déçu que l'univers proposé est vaste, beau et attachant que les personnages sont charismatiques et qu'on se sent dans le jeu, enfin si "jeu" il y a en fait... On se contente trop souvent de se promener d'un point à l'autre, ça enclenche une cinématique et hop on repart, les mini jeux sont assez moyens, les combats totalement optionnels sauf pour 3 boss, bref presque un non jeu :sad:
    il y a 4 années
    • Firefox - Utilisateur de Firefox - Débloqué le 20 août 2008
    • Revenant - Back from the dead - Débloqué le 24 décembre 2010
    • 20000 pièce d'or - Vous avez gagné 20000 pièces d'or - Débloqué le 30 décembre 2010
    • Défenseur open-source - Utilisateur de Linux - Débloqué le 03 avril 2011
    • Participation (niv 4) - 1000 Commentaires postés - Débloqué le 19 octobre 2011
  • Un des jeu que j'attendais le plus sur wii !
    Malheureusement, je n'ai pas réussi a accrocher au style. Dommage ce titre était pourtant très prometteur! :sad:
    il y a 4 années
    • Playstation 3 - Utilisateur de Playstation 3 - Débloqué le 07 septembre 2011
    • Défenseur open-source - Utilisateur de Linux - Débloqué le 19 octobre 2010
    • Firefox - Utilisateur de Firefox - Débloqué le 16 septembre 2007
    • Noteur de jeux (niv 5) - 500 Jeux notés - Débloqué le 16 juillet 2009
    • Participation (niv 3) - 500 Commentaires postés - Débloqué le 13 janvier 2011
  • ab
    Square n'est plus au top, depuis un moment déjà. Deux ratages, 4 remakes et un bon jeu, c'est le ratio désormais.
    il y a 4 années
    • Nintendo Wii - Utilisateur de Nintendo Wii - Débloqué le 23 mai 2010
    • Safari - Utilisateur de Safari - Débloqué le 10 février 2010
    • Night Watch - We fight in the shade ! - Débloqué le 10 février 2010
    • Tatsunoko vs Capcom - Tatsunoko vs Capcom - Débloqué le 06 avril 2010
    • FF XIII - Lightning - Débloqué le 06 avril 2010
  • jeu commandé sur thehut :geek:
    j'espère qu'il me plaira, ce qui devrait être le cas à la vue du test
    il y a 4 années
    • Red Steel 2 - Red Steel 2 - Débloqué le 06 avril 2010
    • Muramasa - Monohime - Débloqué le 06 avril 2010
    • Plants vs zombies - Plants vs zombies - Débloqué le 06 avril 2010
    • New Mario Bros Wii - New Mario Bros Wii - Débloqué le 06 avril 2010
    • Nintendo Wii - Utilisateur de Nintendo Wii - Débloqué le 01 septembre 2009
Vous ne pouvez plus poster de commentaire